Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

25 Anecdotes Sur Indiana Jones Et Les Aventuriers De L’Arche Perdue
(1981)

En 1936, au Pérou, l’archéologue et aventurier américain Indiana Jones se fait chiper au dernier moment une idole péruvienne par son ennemi juré Belloq, un archéologue français. Revenu aux États-Unis, Indiana Jones est mandaté par le gouvernement pour retrouver l’Arche d’Alliance avant que les Nazis s’en emparent et utilisent ses fabuleux pouvoirs. Indy part pour le Népal, départ d’un long périple très mouvementé. Bourré d’aventures épiques, d’action et d’humour, Indiana Jones est un film considéré par beaucoup comme parfait et qui a fait naître une saga à succès qui aurait sans doute dû s’arrêter au troisième épisode.

25 Anecdotes Sur Indiana Jones Et Les Aventuriers De L’Arche Perdue
(1981)

En 1936, au Pérou, l’archéologue et aventurier américain Indiana Jones se fait chiper au dernier moment une idole péruvienne par son ennemi juré Belloq, un archéologue français. Revenu aux États-Unis, Indiana Jones est mandaté par le gouvernement pour retrouver l’Arche d’Alliance avant que les Nazis s’en emparent et utilisent ses fabuleux pouvoirs. Indy part pour le Népal, départ d’un long périple très mouvementé. Bourré d’aventures épiques, d’action et d’humour, Indiana Jones est un film considéré par beaucoup comme parfait et qui a fait naître une saga à succès qui aurait sans doute dû s’arrêter au troisième épisode.

  1. L’idée du personnage d’Indiana Jones vient de Georges Lucas, pas de Spielberg.
  2. Indiana était le nom du chien de Georges Lucas.
  3. Le tournage en Tunisie a rendu presque tout le monde malade à cause de la bouffe locale très différente (en plus d’une chaleur intense). Spielberg a échappé à tout ça parce qu’il a emporté avec lui des boîtes et n’a bu que de l’eau en bouteille.
  4. Dans le puit des âmes, il y avait initialement 1000 serpents mais ça faisait un peu misère à l’image, donc ils en ont rajouté 1000 mais ça faisait toujours pitié. Au final, 7000 serpents et orvets ont été ajoutés ET des bouts de tuyaux d’arrosage pour faire bonne mesure.
  5. Le salut nazi du singe a mis dans les 50 prises à faire avec, pour le motiver, une grappe de raisin pendue à une canne à pêche qui était hors-champ.
  6. Pour la scène où Satipo (Alfred Molina, dont c’était le premier jour de tournage) est couvert de mygales, il n’y avait que des mâles qui ne bougeaient pas, pépères. Une femelle a été ajoutée et là les mâles ont commencé à s’activer les pattes.
    Indiana Jones se tient derrière Satipo qui a le dos couvert de tarentules

    PREUUUUUMS!!! (via ScreenRant.com)

  7. Dans la scène où un cobra se dresse et est prêt à cracher à la face d’Indy, il y avait une plaque en verre entre eux.
  8. Le pilote qu’Indiana Jones assomme quand il essaie de voler l’avion était Frank Marshall, producteur du film. Tous les cascadeurs étaient malades au moment de tourner cette scène.
  9. La veste d’Indiana Jones existait en 10 exemplaires pour différents usages.
  10. La séquence de la poursuite du camion a pris 5 semaines à filmer pour 8 minutes de film.
  11. Certains extérieurs ont été reproduits en maquette pour répéter les tournages et gagner du temps une fois arrivés sur place.
  12. Le rocher géant (poli avec amour pour qu’il soit parfaitement rond) du début du film était en fibre de verre et pesait dans les 150 kilos. Harrison Ford a bien réussi à aller plus vite qu’elle et même 10 fois pour avoir la scène sous différents angles. Spielberg admettra plus tard qu’il n’aurait jamais dû laisser l’acteur faire un truc aussi dangereux.
    Indiana Jones est poursuivi par le rocher géant et semble effrayé

    Harrison Ford n’a pas dû beaucoup se forcer pour jouer un mec affolé avec ça aux fesses (via CheatSheet.com)

  1. Le chapeau d’Indy vient d’un magasin très réputé à Londres (Herbert Johnson) et Deborah Nadoolman, costume designer, l’a tordu et elle et Harrison Ford se sont assis dessus pour lui donner un look approprié.
  2. Des hiéroglyphes de R2-D2 et C-3PO de Star Wars sont visibles (vite fait) dans le puit des âmes.
  3. Le sous-marin utilisé était le même que pour le film Das boot (1981).
  4. Pour faire le son produit par l’ouverture de l’Arche, le designer son, Ben Burtt, s’est enregistré en train d’ouvrir la cuvette de ses toilettes.
  5. La scène où Indy tire sur l’acharné avec son épée n’était pas prévue. Harrison Ford devait utiliser son fouet pour désarmer son adversaire mais à cause d’une chaleur intense et surtout d’un état lamentable dû à la bouffe locale, Ford a demandé à changer la scène pour éviter toute cascade.
  6. Le conducteur du camion a aussi servi de doublure à Harrison Ford sur certaines cascades, comme celle où il saute de son cheval au camion.
  7. Des fouets de longueur différentes ont été utilisés, suivant les besoins de la scène filmée.
    Gros plan sur le fouet à la ceinture d'Indiana Jones

    Aucune scène du film ne nous montre la lutte intense que ça doit être d’enrouler comme il faut son fouet pour ensuite bien la placer dans cette petite attache (via Bamfstyle.com)

  8. Quand la tête de Belloq explose, dans la scène finale, il y a beaucoup (beaucoup) de feu devant lui. C’était pour atténuer l’explosion à l’image et ne pas avoir une interdiction aux moins de 17 ans au cinéma aux États-Unis.
  9. Les « esprits » qui s’échappent de l’arche ont été simulés en filmant des mannequins sous l’eau au ralenti avec une lentille spéciale.
  10. Dans la scène où l’avion est hors de contrôle, il a roulé sur le genou gauche d’Harrison Ford qui s’est flingué un ligament (à cause de la chaleur les roues auraient été à plat ce qui a évité le pire). Ford s’est fait poser de la glace et a continué son boulot.
  11. Le puit des âmes se trouvait dans le même studio que l’hôtel du film Shining (1980).
  12. La baston dans le bar a pris 2 semaines à filmer.
  13. L’effet de la tête en train de fondre de Toht a été réalisé avec un moulage en plâtre recouvert de gélatine exposé à une lampe chauffante.
Sources