Anecdotes En Vrac : 100% D’origine Française

Des anecdotes courtes et rapides sur des séries bien de chez nous (avec pas mal de décors en mousse et de bons sentiments moralisateurs dedans).

Anecdotes En Vrac : 100% D’origine Française

Des anecdotes courtes et rapides sur des séries bien de chez nous (avec pas mal de décors en mousse et de bons sentiments moralisateurs dedans).

RIS, Police Scientifique (2006)

La série est adaptée d’une série italienne, Les Spécialistes : investigation scientifique, dont le titre original est RIS : Delitti imperfetti (et qui est déjà une copie des Experts). TF1 ne s’est même pas donné la peine de changer le titre, RIS, qui est de l’italien et qui veut dire Reparto Investigazioni Scientifiche (qui a été bidouillé en Recherches et Investigations Scientifiques). TF1 avait déjà diffusé Les Spécialistes : investigation scientifique sur sa chaîne, en faisant passer le spin-off italien qui se passe à Rome pour une autre saison de la série d’origine.

L'équipe de flics de RIS police scientifique

Quelqu’un leur a dit que Recherches et Investigations Scientifiques, ça ne correspond à rien? (via LeParisien.fr)

Van Loc, un grand flic de Marseille (1992)

Georges NGuyen Van Loc jouait son propre rôle dans cette série, c’était d’ailleurs le premier policier à le faire. Avant ça, il avait écrit une série de livres, Le Chinois (parce que surnommé comme ça par le milieu de Marseille, mais il était Vietnamien…) et avait créé le premier GIPN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale) en 1972, toujours à Marseille, groupe qu’il dirigera pendant 16 ans. Il est décédé en 2008 d’une crise cardiaque.

Joséphine, ange gardien (1997)

  • La série est un tel carton d’audience (et on peut, en toute sérénité, en étant parfaitement honnête envers soi-même se demander : pourquoi?!) qu’elle a failli être adaptée aux États-Unis. Le projet est tombé à l’eau parce qu’ils n’arrivaient pas à trouver la bonne actrice pour le rôle.
  • Dans le genre naïf-mais-je-me-soigne-pas, un type a un jour débarqué sur le tournage d’un épisode et a montré son avis d’expulsion à Mimie Mathy/Joséphine en lui demandant de régler son problème. L’actrice a dû lui expliquer la vraie vie pendant que le service de sécurité devait pioncer dans un coin.
  • Les cross-over, c’est pas que pour les américains! Joséphine a croisé le chemin de Tom et de l’équipe de Camping Paradis dans 2 épisodes (Trois campeurs et un mariage et Un ange gardien au camping). Super.

Châteauvallon (1985)

  • La série a été créée par Antenne 2 pour contrer le rouleau compresseur Dallas, qui passait à cette époque sur TF1.
  • Châteauvallon s’inspire de la très réelle rivalité de 2 familles toulousaines : les Baylet, qui détenait un journal, et les Baudis, à la tête de la municipalité.
  • Chaque épisode coûtait 2 millions de francs dont très peu devaient aller aux costumes : Chantal Nobel, l’actrice principale, portait souvent ses propres tenues.
    Chantal Nobel dans une tenue rose dans Chateauvallon

    Les années 80 présentent : la robe de chambre semi-matelassée (via myCanal)

  • Après une émission de Champs-Élysées, Chantal Nobel était raccompagnée en voiture par Sacha Distel qui a perdu le contrôle de sa Porsche Carrera. Cantal Nobel passera plusieurs semaines dans le coma et restera handicapée à 80%. D’après elle, Sacha Distel conduisait beaucoup trop vite (alors qu’il disait conduire à 70khm) et il sera condamné avec sursis. Pendant son hospitalisation, l’actrice a été prise en photo par des paparazzis qui ont été condamnés pour l’intrusion dans sa chambre d’hôpital, ce qui a donné lieu à la jurisprudence Chantal Nobel.

Sous le soleil (1996)

  • Le tournage des épisodes se faisait aussi en automne-hiver, donc peut-être sous le soleil mais aussi sous la barre des 10°C. Les actrices (et acteurs) devaient parfois sucer des glaçons pour les tournages en extérieur pour neutraliser la buée qui sortirait de leur bouche (une vieille astuce) et avoir l’air d’avoir chaud sans presque rien sur le dos, ce qui en soit est une performance.
  • Stéphane Silma, qui incarnait Alain Dulac, devait reprendre son rôle dans la série en 2012 (renommée Sous le soleil de Saint-Tropez suite à son transfert sur TMC) mais il est malheureusement décédé suite à un AVC à l’âge de 41 ans.
  • La série a été une des plus exportée à l’étranger (dans plus de 130 pays) et a été rebaptisée Saint-Tropez pour l’occasion.

Maguy (1985)

  • Cette sitcom à la française qui a fait un carton à l’époque, est une adaptation d’une sitcom américaine, Maude, elle-même un spin-off d’une série très populaire aux États-Unis, All in the family, 2 séries qui sont inédites en France.
  • Pour une question de budget, la production n’a pas voulu que Maguy ait trop de tenues. Rosy Varte a alors apporté certaines des siennes et en a acheté d’autres. Avec le succès colossal de la série, des couturiers ont prêté robes et tailleurs à l’actrice (plus de 1000). Elle a aussi profité du prêt de centaines de boucles d’oreilles.
Sources