18 Anecdotes Sur Bonanza (1959)

Dans Bonanza, la vie au Far West est presque idéale. Les gens sont gentils, sobres, travailleurs, mais toujours armés, faut pas déconner non plus. Pendant 14 saisons, la famille Cartwright (qui ne compte que des hommes) va dispenser sa sagesse et son sens de la justice, même si en coulisses il pouvait y avoir des rivalités pour savoir qui était le plus beau gosse.

18 Anecdotes Sur Bonanza (1959)

Dans Bonanza, la vie au Far West est presque idéale. Les gens sont gentils, sobres, travailleurs, mais toujours armés, faut pas déconner non plus. Pendant 14 saisons, la famille Cartwright (qui ne compte que des hommes) va dispenser sa sagesse et son sens de la justice, même si en coulisses il pouvait y avoir des rivalités pour savoir qui était le plus beau gosse.

Les Anecdotes De Tournage

  • Le mot bonanza, en anglais, signifie aubaine, filon, en référence ici au far west, terre de la ruée vers l’or où vivent les Cartwright.
  • C’est la série qui a révélé Michael Landon, le vertueux Charles Ingalls de La petite maison dans la prairie. Mais il y eu aussi le passage de Leonard Nimoy (LE Spock de Star Trek), Jodie Foster, Kate Jackson (Drôles de dames) ou Jan-Michael Vincent (Supercopter).
  • Même si la série avait commencé avec des audiences plutôt médiocres, elle est rapidement devenue N°1 des audiences et est restée au top pendant de nombreuses années.
  • La musique du générique est une des plus connues au monde et a traversé les années. Elle a été composée par Ray Evans et Jay Livingston (et reprise un peu plus tard par Johnny Cash). Les deux compositeurs ont négocié de garder les droits sur le morceau, au lieu d’être payés une misère comme c’était prévu, et ont engrangé des millions.
  • Bonanza était dans les toutes premières séries à être tournées en couleur.
  • Pendant la première saison, les guest-stars étaient bien mieux payés que les acteurs de la série parce que les producteurs ne trouvaient pas ces derniers assez connus pour amener du public (sympa).
  • La série a détenu le record de la deuxième série western la plus longue avec 14 saisons, la première étant Gunsmoke, qui a duré 20 ans.
  • Dan Blocker (Hoss Cartwright), possédait une chaîne de restaurants, dont le nom était Bonanza.
  • Lorne Greene (Ben Cartwright) avait seulement 13 ans de plus que les deux acteurs qui jouaient ses fils, Dan Blocker et Michael Landon (Little Joe).
  • Tous les acteurs principaux ont porté, à un moment ou à un autre, une perruque ou un postiche pour cacher leur calvitie, à l’exception de Michael Landon (il avait 22 ans quand la série a commencé, donc bon), qui a gardé une flamboyante crinière jusqu’au bout.
  • Michaeal Landon en smoking


    Mi-bouclettes, mi-mulette, un choix audacieux. (via Wikipedia)

En Français Dans Le Texte

En France, sur les 430 épisodes existants, tous ne sont pas doublés en français. Au départ, lors de sa diffusion sur l’ORTF et même après sur La Cinq, seulement une soixantaine avaient été doublés. Il faudra attendre les années 90 pour que des diffusions sur des chaines thématiques permettent le doublage d’épisodes supplémentaires pour dépasser les 200.

Il faut dire que, pendant longtemps, la télé française a méprisé les séries et ne les achetait que par paquet de 12 épisodes et les diffusait, la plupart du temps, pour boucher des trous dans les grilles de programmes.

  • Michael Landon était surnommé Socks (chaussettes) parce qu’il fumait tellement (jusqu’à 4 paquets de sans filtre par jour) que même ses chaussettes devaient sentir la clope.
  • Ce n’était pas trop la fête des femmes dans la séries : déjà, de base, elles ne servaient pas à grand chose et quand un des personnages principaux leur proposait le mariage, elles mouraient d’une quelconque maladie ou partaient avec quelqu’un d’autre, ou se faisaient tuer.
  • Au fil des saisons, seulement 2 des acteurs principaux jouaient à la fois, pour que les autres puissent se reposer ou faire autre chose (à cette époque les saisons de séries pouvaient aller à plus de 30 épisodes, jusqu’à 34 pour Bonanza, et jusqu’à 37 pour La quatrième dimension par exemple).
  • A partir de la troisième saison, les acteurs portaient les mêmes tenues presque tout le temps, pour pouvoir réutiliser les images tournées dans d’autres épisodes, surtout les scènes d’action, ou les chevauchées à cheval.
  • Michael Landon a proposé plusieurs scénarios d’épisodes avant qu’ils soient acceptés par la production, mais ensuite il a écrit et réalisé plusieurs épisodes et plus tard il a remanié plusieurs de ses scénarios pour La petite maison dans la prairie.
  • Quand Pernell Roberts a presque quitté la série une première fois pour aller voir si les ranchs étaient plus verts ailleurs, Michael Landon (qui portait des talonnettes pour se grandir) a fait sa diva et fait virer le nouvel acteur en place, Guy Williams, qu’il trouvait plus beau et charismatique que lui, et ça c’était inacceptable. Du coup, Williams est resté seulement le temps de 5 épisodes. Et en plus, Roberts est revenu pour partir définitivement l’année d’après.
Western Mania

Le western était très populaire aux USA, des années 40 aux années 60. Le genre a dominé les séries pendant les années 60 et les studios de cinéma tournaient déjà des western à tour de bras depuis bien longtemps. Les studios, qui produisaient également les séries, avaient donc l’habitude de réutiliser tous leurs décors, cascadeurs, tenues, animaux, etc. des films pour les séries.
Dans les années 60, près de 40 séries western étaient à l’antenne chaque semaine, ce qui a fini par saouler les téléspectateurs qui ont délaissé le genre.

Sources