18 Anecdotes Sur Narcos (2015)

Narcos suit, avec un grand réalisme, la carrière du plus grand baron de la drogue au monde. Dans les années 80, en Colombie, c’est la fête du trafic de cocaïne, et un homme, Pablo Escobar, va construire toute sa vie autour de ce filon juteux. Mais face à ce trafic qui entraîne corruption, violence et une consommation de plus en plus forte sur le sol américain, un agent de la DEA, Steve Murphy, est envoyé en Colombie pour arrêter Escobar.

18 Anecdotes Sur Narcos (2015)

Narcos suit, avec un grand réalisme, la carrière du plus grand baron de la drogue au monde. Dans les années 80, en Colombie, c’est la fête du trafic de cocaïne, et un homme, Pablo Escobar, va construire toute sa vie autour de ce filon juteux. Mais face à ce trafic qui entraîne corruption, violence et une consommation de plus en plus forte sur le sol américain, un agent de la DEA, Steve Murphy, est envoyé en Colombie pour arrêter Escobar.

Les Anecdotes De Tournage

  • Wagner Moura (Pablo Escobar) est brésilien et a dû apprendre à parler couramment l’espagnol pour avoir le rôle, ce qu’il a fait en seulement 6 mois.
  • Pedro Pascal, qui jouait Javier Pena, se sentait mal à l’aise dans des fringues des années 80 et trouvait qu’il avait l’air d’un gamin.
  • Wagner Moura a pris presque 20 kilos pour le rôle et a porté un faux ventre pour accentuer la prise de poids d’Escobar.
  • La phrase « Je ne suis pas riche, je suis un homme pauvre avec de l’argent » que Pablo Escobar dit à Fernando Duque est une citation du très grand écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez.
  • Dans le générique, le président colombien change avec le temps pour suivre l’évolution de l’histoire.
  • Dans la saison 2, plusieurs sicarios sont armés de Para Ordnance modèle 85, qui sont en fait des armes d’entrainement pour les forces militaires et policières et sont des paintballs.
  • La scène de la mort d’Escobar a été filmée sur le même toit où le vrai baron de la drogue a été tué. La mise en scène est aussi la même et une photo pratiquement identique a été prise, avec des policiers qui portent presque les mêmes fringues au-dessus du cadavre d’Escobar.

    Comparaison du visuel de la mort d'Escobar entre Narcos et la réalité

    Plus tard, ils seront des dizaines autour du corps laissé là, de façon assez sordide (via 9Gag.com)

  • Netflix a produit la série en partenariat avec la branche américaine des studios français Gaumont.
  • Un assistant de production qui faisait des repérages au Mexique pour la quatrième saison (qui sera Narcos : Mexico) a été retrouvé mort dans son véhicule, tué de plusieurs balles, sans aucune trace d’explication de cet acte.
En Espagnol Dans Le Texte

Netflix a fait le choix de sous-titrer les dialogues en espagnol très (très) présents dans la série, et ça malgré l’aversion presque palpable du public américain pour les sous-titres. Mais Netflix a voulu par là plaire à un large public espagnol aux États-Unis (plus de 55 millions) et à travers le monde, l’espagnol étant la deuxième langue la plus parlée au monde.

  • La production s’est servie des nombreuses vidéos personnelles d’Escobar pour reproduire des décors et constituer les tenues d’époque. Escobar aimait beaucoup se filmer dans son ranch.
  • Le personnage de la journaliste Valeria Velez est basé sur la véritable journaliste Virginia Vallejo qui a été la maitresse de Pablo Escobar. Mais contrairement au destin de Velez dans la série, Vallejo a reçu l’asile politique aux États-Unis en 2010, suite à ses témoignages contre les cartels et les milliers de menaces de mort contre sa personne qui en ont résulté.
  • Le frère de Pablo Escobar, Roberto, a, sans se démonter, demandé 1 million de dollars à Netflix, que bizarrement il n’a pas reçu.
  • Le personnage du colonel Horacio Carillo a été inspiré par le général Hugo Martinez, qui était en charge de stopper Escobar. Ce dernier a essayé de le tuer plusieurs fois et a même tenté de l’acheter. Le fils de Martinez, lieutenant de police a été directement lié à la mort du trafiquant en trouvant sa planque.
  • Wagner Moura est pour la légalisation de la drogue, arguant que la guerre conte la drogue fait plus de morts que l’usage en lui-même.
  • Les véritables agents Pena et Murphy font un cameo dans le dernier épisode de la saison 2, dans la scène du bar après la mort de Pablo Escobar.
  • En 2018, sort Narcos : Mexico, qui suit cette fois-ci les débuts du cartel de Guadalajara dans les années 80, à l’époque où les trafiquants de drogue vont commencer à s’organiser. La musique du générique est la même que pour Narcos, Tuyo de Rodrigo Amarante.
Escobar Et Son Argent

Pablo Escobar a été le criminel le plus riche de tous les temps avec une fortune estimée à 30 milliards de dollars, son cartel exportait 80% de la cocaïne vendue aux États-Unis. Il possédait tellement d’argent liquide qu’il ne pouvait pas tout faire blanchir et le stockait dans des entrepôts où des rats venaient régulièrement grignoter en billets l’équivalent de millions de dollars. Il en a enterré une partie, emmuré une autre, en fait il en mettait partout où il pouvait.

Il a été responsable de milliers de morts mais une partie de cet argent a servi à faire construire des terrains de foot, des hôpitaux, des églises et des écoles. Il avait aussi un zoo sur une de ses propriétés avec des animaux de tous les continents. Nicolas Escobar, un des neveux du caïd, a déclaré en 2020 avoir retrouvé un sac contenant 18 millions de dollars, emmuré dans une de ses anciennes propriétés. En 1989, Pablo Escobar était même arrivé en septième place du Top 10 des milliardaires de Forbes.