13 Anecdotes Sur Oz (1997)

Oz est une série carcérale sans concessions, violente et parfois dérangeante mais toujours convaincante. Passée aux oubliettes en France à cause de choix de programmation discutables, Oz  suit le quotidien, dans une prison de haute sécurité, de prisonniers et de gardiens d’une unité expérimentale surnommée Emerald City, dirigée par un idéaliste pas très lucide, Tim McManus, qui veut arriver à réinsérer les criminels les plus violents. Et, non, ça ne va pas super bien se passer.

13 Anecdotes Sur Oz (1997)

Oz est une série carcérale sans concessions, violente et parfois dérangeante mais toujours convaincante. Passée aux oubliettes en France à cause de choix de programmation discutables, Oz  suit le quotidien, dans une prison de haute sécurité, de prisonniers et de gardiens d’une unité expérimentale surnommée Emerald City, dirigée par un idéaliste pas très lucide, Tim McManus, qui veut arriver à réinsérer les criminels les plus violents. Et, non, ça ne va pas super bien se passer.

Les Anecdotes De Tournage

  • Oz est le petit nom pour Oswald State Correctional Facility.
  • Oz est la première série produite par HBO d’un format d’une heure environ.
  • Dans le générique, la personne qui se fait tatouer OZ sur le bras, et qui le fait pour de vrai en plus, n’est autre que Tom Fontana, le créateur de la série. Plusieurs des tatouages arborés dans la série sont des vrais (Keller, Pancamo, O’Reilly, par exemple).

    Faux tatouages de J.K Simmons dans la série OZ

    Par contre, ceux de J.K. Simmons sont faux, en plus d’être un chouille connotés (via Pinterest).

  • Les deux prisonniers, frères dans la série, Ryan et Cyril O’Reilly, sont frères dans la vie (Dean et Scott William Winters). En plus, leur autre frère, Brad, était un des scénaristes. Et, pour en rajouter une couche, leur soeur, Blair, a épousé un des producteurs de Oz, Jorge Zamacona.
  • Terry Kiney (Tim McManus) et Kathryn Erbe (Shirley Bellinger) étaient mariés dans la vie à l’époque de la série et ont divorcé en 2006.
  • Le personnage de Shirley Bellinger est basé sur Susan Smith, qui a tué ses 2 fils en les noyant dans sa voiture, affirmant ensuite que sa voiture avait été volée par un Noir, avec ses enfants dedans. Sa motivation était apparemment de se débarrasser d’eux pour poursuivre une aventure avec un homme qui ne voulait pas de ses enfants (mais qui était riche, il faut avoir le sens des priorités).
En Français Dans Le Texte

Quand M6 a acheté les droits de diffusion, ils se sont rendu compte que le contenu très violent de la série ne permettait pas une diffusion à des horaires classiques; sachant que c’était classé R pour Restricted aux États-Unis, c’était le temps de s’en rendre compte après l’avoir acheté. La série a donc été diffusée de plus en plus tard, faisant de plus en plus baisser les audiences. Après la saison 2, M6 abandonne le doublage, les 4 autres saisons ne sont pas disponibles en français, seulement en VOSTFR.

 

  • J.K. Simmons (Vern) a été blessé pendant un tournage, quand une camera s’est décrochée de son support et l’a blessé à la tête. À la même époque que son rôle dans Oz, il jouait le rôle du psychiatre Skoda dans New York Police Judiciaire. Il est également marié à Michelle Schumacher qui jouait Norma Clark dans la série et avec qui il n’échange aucun dialogue.
  • Mike Doyle (New Amsterdam, New York, unité spéciale) qui jouait le très (très) homophobe Adam Guenzel dans la saison 5 est ouvertement gay.
  • J.K. Simmons (Vern) a été blessé pendant un tournage, quand une camera s’est décrochée de son support et l’a blessé à la tête. À la même époque que son rôle dans Oz, il jouait le rôle du psychiatre Skoda dans New York Police Judiciaire. Il est également marié à Michelle Schumacher qui jouait Norma Clark dans la série et avec qui il n’échange aucun dialogue.
  • Mike Doyle (New Amsterdam, New York, unité spéciale) qui jouait le très (très) homophobe Adam Guenzel dans la saison 5 est ouvertement gay.
La Mutinerie D’Attica

La prison porte le nom d’Oswald en référence à Russell Oswald, qui était le directeur de la prison d’Attica, quand le soulèvement de 1971 a eu lieu. Dans l’Amérique de Nixon, sur fond de guerre du Vietnam et surtout de militantisme noir, environ 1000 prisonniers (pour la grande majorité des noirs et des hispaniques) se sont soulevés suite à la mort d’un militant, George Jackson, tué par des gardiens dans une autre prison. Le siège d’Attica (avec prise d’otages) dure 4 jours et des revendications sur le traitement des prisonniers sont ajoutées, notamment sur les conditions de détention (ils avaient droit à 1 douche par semaine et 1 rouleau de papier toilette par personne et par mois) et le racisme institutionnalisé des gardiens (tous blancs).

Au bout de 4 jours l’armée prend d’assaut la prison et fait des dizaines de morts, otages inclus. Dans les heures suivantes, les prisonniers blessés sont volontairement éloignés des soins, humiliés, et les officiels et la presse annoncent complaisamment que tous les otages ont été tués par des prisonniers. Version réfutée par les autopsies qui montrent que tous ont été tués par la police. La semaine après la fin de la prise d’otages, la police va torturer les prisonniers. Une enquête sera ouverte et il faudra attendre janvier 2000 pour que certains prisonniers soient dédommagés par décision de justice.

Sources