22 Anecdotes Sur Stargate SG-1 (1997)

Le programme Porte des étoiles, chapeauté par l’US Air Force et qui permet de voyager vers une autre planète via un vortex, est à l’abandon, quand des extraterrestres débarquent par la porte et attaquent des soldats avant de repartir dans le même sens. Il est temps de rappeler le Colonel O’Neill, qui était à la retraite, et de former une équipe pour retrouver ces malandrins de l’espace. Mais l’équipe SG-1 va découvrir que la porte des étoiles s’ouvre sur des univers beaucoup plus nombreux que ce qu’ils croyaient.

22 Anecdotes Sur Stargate SG-1 (1997)

Le programme Porte des étoiles, chapeauté par l’US Air Force et qui permet de voyager vers une autre planète via un vortex, est à l’abandon, quand des extraterrestres débarquent par la porte et attaquent des soldats avant de repartir dans le même sens. Il est temps de rappeler le Colonel O’Neill, qui était à la retraite, et de former une équipe pour retrouver ces malandrins de l’espace. Mais l’équipe SG-1 va découvrir que la porte des étoiles s’ouvre sur des univers beaucoup plus nombreux que ce qu’ils croyaient.

Les Anecdotes De Tournage

  • L’US Air Force a complétement coopéré avec la production de Stargate SG-1, en aidant au réalisme au niveau des relations entre militaires, pour les médailles, et allant même jusqu’à lire tous les scripts pour détecter les erreurs.
  • Michael Shanks (Daniel Jackson) est arachnophobe et avait demandé à avoir les yeux bandés pendant les scènes avec les réplicateurs, pour ne pas paniquer et retarder le tournage.
  • Les Asgards étaient doublés par un peu tout le monde sur le plateau, des acteurs aux membres de l’équipe de tournage. La voix de Thor était faite par Michael Shanks, Heimdall par Teryl Rothery (Dr Fraiser) et Loki et Kvasir par Peter DeLuise (réalisateur entre autres).
  • La porte des étoiles de la base a été construite d’après un moule fait sur celle du film qui était entreposée dehors, à tous les vents du désert californien; la réplique était en acier et fibre de verre, elle était automatisée pour faire les rotations et s’éclairer. Une deuxième porte a été construite pour les tournages en extérieur, et nécessitait 6 personnes pour s’en occuper.

    Il manque juste Harriman qui beugle « enclenché » à chaque chevron qui se cale (via Tumblr)

  • O’Neill insiste souvent sur les 2 L à son nom. C’est Richard Dean Anderson qui a demandé à ce qu’on fasse la différence entre le O’Neil (avec un seul L) du film, qui est là pour tout sauf rigoler, et le O’Neill de la série.
  • Les analyseurs de mémoire des Tok’ra, qu’on peut voir notamment dans la saison 3, sont en fait des tondeuses pour poils de nez, utilisés sans aucune modification.
  • Le SG de Stargate SG-1 signifie Stargate. Le titre entier est donc Stargate : Stargate 1, tournure linguistique connue en anglais sous le terme RAS syndrome (pour Redundant Acronym Syndrome syndrome).
  • L’effet de la porte des étoiles a été réalisé avec un canon à air et une cuve remplie d’eau.
  • Peter DeLuise, un des producteurs, a aussi réalisé un bon paquet d’épisodes dans lesquels il apparaît toujours quelque part. DeLuise était aussi Doug Penhall dans 21 jump street. Il a essayé de mettre le nom Penhall dans tous les épisodes qu’il a réalisé.
  • Don S. Davis (Général Hammond) travaillait comme doublure sur l’autre série à succès de Richard Dean Anderson, MacGyver. Il a aussi joué dans 2 épisodes.
  • Fait rare à la télé américaine, Showtime avait commandé 2 saisons avant même de diffuser le pilote. Vers le milieu de la première saison, ils ont commandé 2 autres saisons.
  • Amanda Tapping (Samantha Carter) et Christopher Judge (Teal’C) sont les 2 seuls à être présents dans toutes les saisons et donc à jouer dans plus de 200 épisodes.
  • Les astronomes Davis Tholan et Roy Tucker, gros fans de la série, ont appelé un astéroïde 99942 Apophis.
  • Stargate SG-1 a été tournée à Vancouver mais les plans extérieurs de la base de Cheyenne Mountain, sont ceux du vrai complexe militaire de l’US Air Force, près de Colorado Springs. Les équipes de la série ont pu aussi prendre pas mal de prises de vues de l’intérieur.
  • Le sergent Siler, qui a passé son temps à se faire déboiter la face par des explosions, des chutes, des tirs et autres chocs électriques était joué par Dan Shea, cascadeur professionnel, qui a supervisé les cascades sur Stargate SG-1.
    Samantha Carter et le sergent Siler dans Stargate SG-1

    Carter essaie de calculer dans combien de temps Siler va se prendre une nouvelle châtaigne (via Gateworld.net)

  • Le scanner qu’utilise parfois Carter est en fait une télécommande universelle « Pronto » de Philips.
  • Dean Devlin et Roland Emmerich, qui ont fait le film Stargate : la porte des étoiles, n’ont pas du tout aimé la série et ont refusé d’être crédités au générique (ça joue peut-être qu’ils voulaient faire une trilogie).
  • Stargate SG-1 a été la plus longue série de science-fiction américaine avant d’être battue par Supernatural.
  • Don S. Davis a quitté la série pour des raisons de santé et est décédé d’une crise cardiaque en 2008. Pour lui rendre hommage, son personnage meurt de la même façon et le vaisseau Phoenix est rebaptisé le George Hammond.
  • Sha’re était jouée par Vaitiare Bandera, qui à cette époque-là sortait avec Michael Shanks (Jackson). Dans la première saison, quand Sha’re était enceinte, l’actrice l’était vraiment de Shanks et ils ont eu une fille, prénommée Tatiana.
  • En 2004, Richard Dean Anderson a été nommé général de brigade d’honneur par l’US Air Force pour sa représentation positive de l’armée de l’air dans la série. Après la cérémonie l’acteur a pris le temps d’aller rendre visite aux soldats blessés au centre médical Walter Reed.
  • Amanda Tapping a réalisé 1 épisode, Christopher Judge a écrit 4 épisodes; Michael Shanks a réalisé 1 épisode et en a écrit 3 et Richard Dean Anderson a été producteur exécutif sur presque toute la série.
Des Films Et Des Spin-Offs

La série fait suite au film de 1994, Stargate, la porte des étoiles, qui avait été produit en partie par Canal + et où on avait déjà les personnages de Jack O’Neil et Daniel Jackson (mais pas avec les mêmes acteurs).

La série, en elle-même, a été suivie de 2 films en 2008 (L’arche de vérité et Continuum) et 3 spin-offs : Stargate infinity (animée), Stargate Atlantis (2004) et Stargate Universe (2009). Et, en plus, il y a eu un téléfilm préquel en 2018, Stargate : Origins.

Sources