16 Anecdotes Sur Un Village Français (2009)

Cette série française, qui réunit un très bon casting, a été un énorme succès lors de sa diffusion. En 1940, à Villeneuve, dans le Jura, la vie de plusieurs personnes est bouleversée par l’arrivée de l’armée allemande qui marque le début de l’Occupation en France. Les différents personnages se retrouveront confrontés à leurs propres choix pour survivre; entre soumission, résistance et collaboration, personne ne sera épargné.

16 Anecdotes Sur Un Village Français (2009)

Cette série française, qui réunit un très bon casting, a été un énorme succès lors de sa diffusion. En 1940, à Villeneuve, dans le Jura, la vie de plusieurs personnes est bouleversée par l’arrivée de l’armée allemande qui marque le début de l’Occupation en France. Les différents personnages se retrouveront confrontés à leurs propres choix pour survivre; entre soumission, résistance et collaboration, personne ne sera épargné.

Les Anecdotes De Tournage

  • La série a été tournée dans le Limousin, région qui a bénéficié économiquement des 7 saisons de tournage, avec les dépenses liées aux salaires des Limousins qui travaillaient sur la série mais aussi l’hébergement et différentes dépenses ponctuelles (comme la location de vaches ou de poules).
  • Pour le tournage d’une scène où l’armée allemande arrive dans un petit village, les figurants devaient claquer leurs bottes particulièrement fort sur les pavés pour donner un son utilisable aux ingénieurs son. Certains habitants du village, qui observaient la scène de chez eux, ont fermé leurs volets instinctivement.
  • Christine Lambert, coiffeuse en chef sur la série, s’était rendue au Musée du Mémorial de la Shoah pour faire des recherches, en plus de se documenter sur les soldats allemands, les résistants, pour reproduire au mieux une grande variété de coupes de cheveux de l’époque.
  • La scierie utilisée pour le tournage est située à Crécy-la-Chapelle. Le bâtiment utilisé a dû être renforcé avec des poutres et du béton. Les décorateurs ont restitué une ambiance des années 40, ont monté des ateliers et des bureaux d’époque, des vestiaires, une fausse forge, le plus difficile étant de trouver des machines d’époque. Le chef décorateur, François Chavaud, qui avait été nommé aux César pour son travail sur le film Les Choristes, a lui-même trouvé une scie à ruban, machine assez tendue à utiliser. Les figurants pour ces scènes n’étaient que des menuisiers.
  • Les scènes d’extérieur de la Kommandantur étaient filmées à Limoges, et chaque fois que l’équipe déco déployait un énorme drapeau nazi sur le bâtiment, un habitant de l’immeuble d’en face posait un drapeau français sur son balcon. De façon générale, les tournages ont réussi à perturber certaines personnes âgées, replongées dans cette époque.
  • Le chef costumier, Thierry Delettre, a des astuces sympas si un jour vous souhaitez ruiner vos vêtements. Pour les costumes (450 tenues différentes, soit louées à des boites spécialisées dans le cinéma ou créées spécialement), il utilisait de la vaseline et des pigments de terre pourrie pour les salir, ou encore il ponçait les fringues à la râpe à fromage.
Bonne Bouffe

Pour restaurer les acteurs, les actrices et toute l’équipe de tournage, il y a toujours une cantine à disposition. Pour Un Village Français, le service était assuré par Patrick Figueras (dit Figu), accompagné de sa femme et son fils notamment. Cet habitué des tournages de films a fait adapter il y a plusieurs dizaines d’années des camions de forains en camion-cuisine et camion-restaurant pour se déplacer au grès des tournages.

Il a cuisiné pour Kirk Douglas, Julia Roberts ou encore Sharon Stone, était là aussi pour les films Le Cinquième Élément et (en partie) pour Jeanne D’Arc. Claude Chabrol, après l’avoir connu, l’embauchait sur tous ses films. Il faut dire que Figu ne cuisine que des produits frais et le plus possible des produits du terroir.

  • Les figurants étaient pour la plupart des habitants des villages où la série était tournée.
  • L’historien Jean-Pierre Azéma était consultant sur la série et s’assurait, par exemple, que les expressions employées étaient correctes pour l’époque.
  • Les armes étaient de véritables armes de la Seconde Guerre Mondiale, modifiées pour pouvoir tirer des balles à blanc. Les acteurs devaient quand même garder une distance de sécurité (parce que, oui, les balles à blanc peuvent blesser ou tuer, comme l’acteur John-Erik Hexum, mort sur le tournage de la série Espions modèles après avoir joué avec une arme chargée à blanc).
  • L’école de Villeneuve, a servi pour plusieurs scènes différentes, comme une salle d’école qui a servi de salle des fêtes pour diverses occasions (fête des catherinettes, bal de la libération, infirmerie, juifs parqués en attente d’une destination inconnue).
  • Le tournage d’une saison prenait 6 mois pour 12 épisodes.
  • Dans la saison 4, une centaine de figurants ont été filmés, jouant des juifs parqués dans une cour, portant l’étoile jaune. Au bout des 4 semaines de tournage, ils se sont rassemblés et ont chanté Nuit et brouillard. Tout le monde était en larmes.
  • Laura Stainkrycer, qui interprétait Sarah, la domestique juive des Larcher, est arrivée un jour sur le tournage avec l’étoile jaune qu’avait porté son grand-père.
  • Des romans qui suivent les saisons ont été publiés par Le Tigre Bleu et des B.D. suivant la jeunesse des personnages pendant la Première Guerre Mondiale, ont été éditées chez Soleil.
  • Un Village Français s’est bien exporté à l’étranger, dans plusieurs pays d’Europe, aux États-Unis, dans les pays du nord et même en Corée du sud.
Sources